Skip to navigation Skip to main content
Xavier Hufkens

St-Georges

William Eggleston From the Seventies

Né en 1937 à Memphis, Tennessee, William Eggleston est consacré en 1976, lorsque le MoMA de New York présente ses images. L'événement est considérable car il manifeste la reconnaissance artistique de son approche avant-gardiste jusqu'alors considérée par les critiques comme vulgaire et particulièrement inesthétique. Aujourd'hui Eggleston est salué comme un des acteurs-clés du renouvellement de la photographie en couleur et une source d'inspiration pour toute une génération de photographes.

Les images de William Eggleston ont contribué d'un manière générale à faire accepter la photographie en couleur comme une composante à part entière de I 'art photographique. En adoptant des techniques de tirage au départ utilisées en publicité, comme la technique du dye-transfer, Eggleston est parvenu a créer un nouveau standard pour la photographie documentaire et artistique de ces 30 dernières années.

William Eggleston a toujours considéré le monde comme fait de couleurs. Pour lui, la couleur n'est pas une composante autonome de l'image photographique, comme c'était traditionnellement le cas, mais est au contraire un moyen d'expression véritable, un aspect évident du monde visible, un composante de la de lumière, de la nature, …

Les images d'Eggleston représentent autant de moments d'une vie ordinaire. A première vue, elles parlent de Memphis et de son environnement quotidien. Mais cette apparente banalisation de l'image permet a I’objet et de surgir à l’état pur et nous plonge dans le monde intérieur de I’artiste. Dépassant un aspect purement descriptif du monde qui nous entoure, les photographies d'Eggleston tendent à exprimer la fragilité de l'existence par un savant équilibre entre contenu angoissant et puissance séductrice de la beauté …

Le travail d'Eggleston consiste principalement en larges séries thématiques dont la cohérence ne se révèle, souvent, qu'à la fin du projet. Le Los Alamos Project contient 2000 photos qu'Eggleston avait réalisées entre 1972 et 1975 lors de séjours à Memphis, dans le Mississippi, en Nouvelle Orléans, à Las Vegas et dans le sud de la Californie. The Democratic Forest rassemble une série de photos des années '80.

L'exposition From the Seventies présente des photographies d'Eggleston des années 70 et en particulier, les portfolios Troubled Waters and Cadillac. Troubled Waters, un de ses portfolios les plus connus, se compose de 15 tirages couleur-saturée « dye-­transfer » au contenu inspire de l'époque où il fréquentait le Chelsea Hotel et le noyau d' Andy Warhol a New York. Cadillac présente une sélection de 13 photographies couleur qui ont été prises en format carre de 2 ¼. Chacune de ces 13 images exprimant le caractère précaire des choses, un monde ou le métal rouille, la peinture craquelle, les mauvaises herbes envahissent tout, les gens vieillissent, le papier jaunit et la lumière se fige.

Les deux portfolios sont de magnifiques exemples de la vision originale et engagée de l'artiste sur la photographie, sa profonde maîtrise de la couleur et son influence indéniable sur une génération plus jeune d'artistes.